09
Jan

Vin biologique : Savez-vous comment s’obtient cette appellation ?

Comme vous le savez certainement, Grand Français est producteur de vin biologique. Mais savez-vous réellement ce qui se cache derrière cette appellation et les méthodes pour l’obtenir ?

Nous vous livrons aujourd’hui les secrets de la viticulture biologique, pour vous aider à appréhender au mieux ce label.

 

Un vin produit à partir du raisin biologique

Pour avoir le droit d’apposer le label AB sur ses bouteilles, les vignes dont est issu le vin doivent respecter un cahier des charges très strict. La première règle est de protéger le raisin uniquement avec des produits naturels. Il est interdit d’utiliser du désherbage et des insecticides chimiques. Ainsi, seuls le dioxyde de soufre, le sulfate de cuivre et les substances venant de décoctions de plantes peuvent servir à protéger les pieds de vignes. Cela garantit la récolte d’un raisin 100% bio.

Cependant, garantir un raisin naturel, sans utilisation de produits chimiques, ne garantissait pas que le processus de vinification lui, soit totalement écologique. Pour renforcer la qualité de ce label et garantir aux consommateurs un vin 100% biologique, le règlement européen de l’agriculture biologique prend aussi en compte le processus de vinification, depuis août 2012.

 

Une vinification sous surveillance

Afin de garantir aux consommateurs un vin entièrement bio, aussi bien par l’entretien de sa vigne, que par son procédé de vinification, la réglementation veille sur les substances utilisées durant l’élaboration du vin. Pour être en conformité avec la viticulture bio, tous les ingrédients entrant dans le procédé de vinification doivent aussi être issus de l’agriculture biologique.

Ainsi, le sucre, les différents concentrés et l’alcool vinique doivent avoir été récoltés ou fabriqués sans aucun produit chimique. Les levures et bactéries nécessaires à la fermentation doivent être soigneusement sélectionnées parmi une liste de substances saines. Par ailleurs, certains ingrédients sont strictement interdits comme l’acide sorbique ou le sulfate d’ammonium, et certaines substances sont fortement limitées, telle que le sulfite (100mg par litre pour le vin rouge).

Enfin, les vins biologiques ne peuvent pas utiliser la concentration partielle des vins à froid, la désalcoolisation partielle, l’électrodialyse ou encore l’élimination de l’anhydride sulfureux par des techniques chimiques.

 

Obtenir le label « vin biologique »

Un viticulteur doit donc respecter scrupuleusement la charte du règlement (CE) 889/2008, éditant les « Règles spécifiques applicables à la vinification ». Bien entendu, des contrôles sont effectués pour vérifier que le vin respecte bien toutes les pratiques de vinification inhérentes à l’agriculture biologique.

Les factures et fiches techniques sont épluchées pour vérifier que les ingrédients utilisés obéissent bien à la charte. Les certificats et la traçabilité des opérations doivent être fournis pour s’assurer que toute la chaîne respecte le processus bio. Enfin, des analyses de SO2, après la mise en bouteille, sont effectuées afin de vérifier que le taux respecte les conditions de la vinification biologique.

 

Acheter un vin bio, c’est la garantie d’avoir une bouteille respectueuse de l’environnement, mais aussi de votre santé. Nous avons choisi ce type d’agriculture par passion de la vigne et de l’environnement. L’objectif étant de vous offrir des vins de qualité, représentatifs de notre savoir-faire et de notre amour de la nature.

Comments ( 0 )

    Leave A Comment

    Your email address will not be published. Required fields are marked *