12
Juil

Vin bio : 5 erreurs à ne pas commettre lors de la dégustation

Déguster un vin rouge avec ses amis est toujours un réel plaisir ! Cependant, cette tradition implique le respect de quelques règles d’usage pour découvrir toutes les saveurs de la cuvée et profiter d’un accord met/vin bio des plus succulents.

Alors, pour vous aider à déguster le vin dans de meilleures conditions, voici 5 erreurs à éviter !

 

1. Fumer une cigarette avant la dégustation

Fumer une cigarette avant de déguster un vin bio est une erreur trop souvent commise. Pourtant, cette habitude recouvre les papilles, ce qui vous empêche d’apprécier pleinement les différentes notes du bouquet.

2. Boire directement après avoir ouvert la bouteille

Un vin rouge doit bénéficier du contact de l’air pour développer ses arômes. L’oxygénation permet au bouquet de s’épanouir et de diffuser toutes les saveurs qui le composent. Les tanins s’assouplissent pour laisser place aux arômes fruités, floraux ou épicés de la cuvée.

Alors, si vous devez partager un moment convivial entre amis, accompagné d’un vin bio, prenez le temps de faciliter son oxygénation. Ouvrez la bouteille au moins 30 minutes avant de le servir. S’il s’agit d’un vin jeune, le mieux reste de le carafer, pour une oxygénation plus rapide et plus efficace.

Si vous ne disposez pas de carafe, servez déjà les verres à l’avance, pendant que vous prenez l’apéritif, par exemple.

Pour un vin rouge d’une dizaine d’années, pensez à la carafe à décanter. En plus d’aérer son bouquet, elle va filtrer le dépôt qui se forme au fur et à mesure du temps qui passe. À la fin, vous vous retrouverez avec un vin bio assoupli, assaini et prêt à être apprécié.

3. Boire le vin bio trop vite

Un vin s’apprécie, se déguste, s’estime et se savoure. Pour distinguer toutes les saveurs et évaluer son caractère, il est nécessaire de le garder en bouche quelques secondes. Le vin bio doit emplir votre palais avec son bouquet.

Avalez progressivement pour ressentir chaque note et être capable de mettre des adjectifs sur le nectar que vous dégustez : souple, élégant, frais, puissant, charnu, corsé, léger, moelleux, équilibré…

4. Saisir le ballon du vin rouge

On ne déguste pas le vin comme les autres boissons. D’abord, il faut disposer d’un verre à pied, transparent si possible. L’objectif est de pouvoir observer la robe et les larmes de la cuvée avant sa dégustation.

Une fois le vin servi, sachez qu’il y a une façon spéciale de tenir le verre. En effet, lorsque votre main est posée sur le ballon, elle va le réchauffer et en altérer le goût. C’est la raison pour laquelle les verres à vin possèdent un pied !

5. Grignoter du salé ou du sucré pendant la dégustation

Si la dégustation se fait durant un apéritif entre amis, il est recommandé de goûter le vin avant de se jeter sur les verrines et autres toasts appétissants. Normalement, si votre hôte s’y connaît en vin bio, il vous proposera un accord amuse-bouche/vin des plus succulents.

Néanmoins, goûter le cru à jeun permet d’apprécier pleinement les saveurs qu’il offre. Vous vous faites déjà une première idée sur les caractéristiques du bouquet. Ensuite, vous pouvez prendre une verrine et un toast avant retenter la dégustation.

Le mariage des différents arômes doit vous faire découvrir de nouvelles sensations gustatives et vous encourager à porter encore un autre regard sur le vin bio servi à cette occasion.

 

La dégustation nécessite l’éveil de vos facultés organoleptiques. Moins vous entravez vos sens, plus vous serez en mesure de distinguer des notes spécifiques. Lors de votre prochaine dégustation, ouvrez bien l’œil sur les erreurs citées dans cet article pour les éviter et apprécier au mieux les saveurs du vin bio servi.

Comments ( 0 )

    Leave A Comment

    Your email address will not be published. Required fields are marked *