02
Fév

Pourquoi nous nous sommes engagés dans la voie des vins bio

Si nous avons choisi de produire notre vin à partir d’une agriculture 100% biologique et certifiée par ECOCERT, ce n’est pas par « effet de mode », mais plutôt par philosophie : c’est parce qu’il y a de la vie dans notre vin que nous nous refusons à y ajouter toute molécule chimique de synthèse.

Savez-vous que, sur 3% de la surface agricole utile, la vigne consomme près de 20% des pesticides en France ? Avec 21 kilos ( !) de produits de traitement à l’hectare, le raisin est de très loin la culture la plus traitée (sur un cycle d’une année, une vigne reçoit en moyenne 13,8 traitements). L’impact environnemental de la viticulture est énorme !

100% des vins non bio sont contaminés !

Le grand drame de la vigne, c’est qu’elle est extrêmement fragile. Les décennies de sélections visant à en améliorer le rendement ont en outre grandement affaibli ses défenses naturelles. Insectes, acariens , champignons, bactéries ou virus sont autant d’ennemis mortels pour les viticulteurs, qui tentent pour la grande majorité de s’en prémunir grâce aux solutions fournies par l’industrie chimique, et déversent allègrement fertilisants, désherbants, insecticides et fongicides sur leur vignoble… qui se retrouvent dans votre vin !

A ce propos, une étude menée par le Mouvement pour le Droit et le Respect des Générations Futures (MDRGF) a révélé en 2008 que, contrairement aux vieilles croyances qui persistent encore dans les milieux viticoles et qui jurent que les traitements chimiques sont éliminés durant la vinification, la réalité est toute autre. En fait, 100% des vins conventionnels (lisez ici les vins non bio) sont toujours contaminés lors de leur mise en bouteille.

Quelles armes pour le bio ?

Sur nos vignes, aucun désherbant ou traitement chimique n’est utilisé. Seuls les produits admis pour la certification biologique sont utilisés:
• La bouillie bordelaise, mélange de sulfate de cuivre et de chaux qui protègent le raisin contre le mildou
• Le soufre fleur, utilisé avec parcimonie, qui est un répulsif naturel contre les insectes
• Les coccinelles, grands prédateurs naturels des pucerons

De plus, et afin de limiter l’impact environnemental de nos activités, nous réalisons tous nos travaux du sol mécaniquement et l’épamprage manuellement. Nos vendanges sont faites à la main également avec tri du raisin directement sur pied afin d’obtenir une qualité optimale. Ainsi, par nos différents efforts fournis, culture et vinification sont faites dans le respect des méthodes de l’agriculture biologique et traditionnelle.

Pour la santé humaine comme pour l’environnement, la supériorité du bio est avérée

Les arguments pour passer à une agriculture biologique sont nombreux, et pourtant peu sont ceux qui se décident à s’engager dans cette voie (moins de 5% des vignobles sont déclarés biologiques). La raison en est très simple : opter pour le bio est un choix coûteux car sa pratique nécessite de la technicité, du temps d’observation et un surcroît de travail. Il y a plus de pertes, un rendement plus faible et une augmentation du coût de la main d’œuvre. Mais c’est avant tout faire un choix de vie, de travail et de respect de la nature. Nous travaillons d’une manière qui nous ressemble, en axant sur la qualité, et nous sommes fiers de produire un vin biologique apprécié et reconnu.

Nous répondons à un besoin du consommateur de boire un vin plus propre et plus authentique. Le succès des vins bio en est la preuve vivante. Et nous vous remercions pour la confiance que vous nous témoignez !

Comments ( 0 )

    Leave A Comment

    Your email address will not be published. Required fields are marked *