04
Sep

L’importance du sol dans la qualité d’un vin

La qualité d’un vin découle de nombreux paramètres comme le niveau d’ensoleillement, le cépage, le travail du vigneron ou encore les caractéristiques de la terre. C’est ce dernier point qui nous intéresse particulièrement aujourd’hui. En effet, le sol joue un rôle prépondérant dans le bouquet final du cru, à cause des minéraux et autres substances organiques qui nourrissent la vigne. Chaque terroir influence à sa manière les arômes et la qualité du vin.

La diversité géologique de la France

La France est née suite à la collision de plusieurs terres, avec chacune leurs particularités. Ainsi, du côté d’Anjou, le sol est sablonneux ; les terres du Beaujolais se composent essentiellement de granites et de calcaires ; le Bordelais se trouve sur un sol argilo-graveleux ; la Bourgogne possède un terroir calcaire et enfin, la Provence s’étend sur un territoire rocheux.

Ces sols possèdent chacun des nutriments spécifiques qui vont subtilement se greffer aux vignes et venir renforcer des saveurs particulières. Ce sont aussi ces propriétés nutritionnelles diverses qui vont favoriser la pousse de certaines vignes. Un merlot s’épanouira dans l’argile du Bordelais, tandis qu’un Chardonnay s’alimentera du calcaire des terres bourguignonnes. Les galets des terres de Graves aident le cabernet-sauvignon à atteindre sa maturité, tandis que le grenache tire toute sa saveur d’un étonnant terroir lunaire du Rhône.

Un viticulteur ne peut donc pas faire pousser le cépage de son choix, dans le sol de son choix. Chaque terroir fait l’objet d’une culture bien précise, ce qui valorise aussi chaque appellation. Si un Saint-Emilion est connu à travers le monde, c’est grâce à sa saveur particulière qui ne peut être cultivée que sur les terres argilo-calcaires du village. Un Côte de Graves se distingue par sa finesse en grande partie grâce à sa culture sur un sol sablo-limoneux, présent sur la rive gauche de la Garonne. Ce sol où poussent justement les vignes de Château Grand Français…

 

Le terroir de Château Grand Français

Nos vins sont fabriqués à partir de vignes cultivées sur un sol sablo-limoneux sur graves rouges. Ce territoire s’étend du côté gauche de la Garonne, jusqu’à l’Océan Atlantique. Les galets mêlés au sable et à l’argile permettent au sol de conserver parfaitement la chaleur et offrent ainsi un terrain particulièrement fertile pour le Cabernet-Sauvignon. D’ailleurs, l’appellation « Graves » est directement liée aux caractéristiques du terroir, puisque seuls les crus poussant sur ce type de sol, fait de graves rouges, ont le droit d’utiliser cette dénomination.

Le rôle de ces pierres sur le vin est multiple. Tout d’abord, les galets donnent un aspect rubis intense aux vins rouges qui y poussent. La chaleur qu’ils sont capables d’emmagasiner remonte dans les pieds de vigne, une fois la nuit tombée, et permet ainsi au raisin de libérer ses tanins. Les vins poussant sur ce terroir possèdent du caractère et une certaine maturité dès leur plus jeune âge.

Robustes, les vins récoltés sur un sol sablo-limoneux de graves rouges se distinguent par des tanins marqués dans leur jeunesse, qui s’affinent avec le temps, des accents prononcés de fruits rouges et de cerises, ponctués de notes boisées. Ces mélanges subtils de saveurs en font des crus très reconnaissables.

 

Il y aurait matière à écrire encore des centaines de lignes sur la particularité du terroir français. Ce n’est pas pour rien que nos vins sont prisés dans le monde entier. Notre hexagone possède 7 types de sol différents, dont 2 dans le Bordelais, conférant alors à chaque région des particularités de goûts, de garde et de récolte.

Comments ( 0 )

    Leave A Comment

    Your email address will not be published. Required fields are marked *