30
Jan

Les 7 commandements du dégustateur de vin

Déguster un vin est tout un art. Pour pouvoir apprécier pleinement son bouquet et distinguer tous les arômes, il convient d’être en bonne condition physique et d’éviter toutes altérations du goût. Pour que votre prochaine dégustation soit inoubliable, prenez soin de respecter ces 7 commandements !

 

#1 Le vin, en bonne santé tu le dégusteras

Pour que votre nez et vos papilles puissent distinguer l’ampleur du bouquet d’un vin, vous devez être en bonne santé. Un rhume, une grippe ou n’importe quel autre virus peut complètement changer la perception des goûts. Vous avez certainement déjà remarqué que vos aliments ont l’air fade quand vous êtes malade ? Vous ne serez donc pas en mesure d’apprécier les saveurs d’un vin. Soignez-vous d’abord et vous pourrez à nouveau jouer les dégustateurs.

 

#2 Abstraction des appellations tu feras

Pour éviter les jugements hâtifs, le mieux reste de déguster des vins en aveugle. Mais si ce n’est pas possible, parce que vous êtes dans une cave ou sur une foire aux vins, essayez de ne pas vous arrêter aux appellations. Le fait de présenter une appellation d’origine contrôlée ne garantit en rien la qualité, vous risqueriez donc de passer à côté de bonnes surprises.

 

#3 Le vin tu recracheras

Surtout si vous avez l’intention de déguster de multiples cuvées ! En effet, en avalant le vin, vous profitez aussi de l’ivresse et même si quelques centilitres ne vous paraissent pas faire de mal, vous allez tout de même altérer votre jugement. Après avoir goûté le vin, mieux vaut le recracher pour conserver pleinement ses esprits à la dégustation suivante.

 

#4 Grignoter pendant la dégustation tu éviteras

Durant une dégustation de vin, vous avez le droit de boire de l’eau ou de manger un peu de pain entre chaque verre, car ces aliments sont neutres. Tous les autres mets qui présentent des caractéristiques gustatives doivent absolument être évités, sous peine d’entraver votre perception organoleptique.

 

#5 Aux préjugés sur les vins étrangers tu renonceras

Tous comme pour les appellations, l’origine du vin ne doit pas être sujette à des interprétations. Même si nous pensons souvent que la France possède les meilleurs vins, vous pourriez être surpris en dégustant des vins italiens, chiliens, australiens ou argentins.

 

#6 La dégustation aux alentours de 11h tu privilégieras

Pourquoi cette heure ? Simplement parce que vers 11h, vous commencez à avoir faim. Votre ventre gargouille et vos papilles s’éveillent. Vous êtes donc beaucoup plus réceptif aux saveurs et vous arriverez mieux distinguer les différentes notes qui composent le vin.

 

#7 Sur le vin biologique tu t’arrêteras

Les vins biologiques sont dotés de particularités que tout bon dégustateur saura découvrir. Les cuvées issues de l’agriculture biologique sont généralement plus équilibrées et plus matures. En goûtant à l’aveugle un vin rouge biologique, vous pourrez sentir un léger surplus d’acidité qui lui confère un bouquet unique.

Cette petite touche supplémentaire s’explique par le traitement de la vigne, qui est 100% naturel. Les pieds de vigne qui ne sont pas cultivés de manière biologique sont traités avec des produits chimiques, qui réduisent considérablement l’acidité naturelle produite par la plante.

De plus, les vins rouges bios possèdent souvent une inversion des saveurs : les notes florales viennent avant les arômes de fruits. Ce sont des singularités que vous prendrez plaisir à découvrir en dégustant ce type de cuvée à l’aveugle.

 

Si vous vous rendez à une dégustation de vin, vous pourrez parfaitement apprécier vos découvertes en respectant ces 7 commandements !

Comments ( 0 )

    Leave A Comment

    Your email address will not be published. Required fields are marked *