23
Mai

Le vin, élixir de jeunesse ?

Louis Pasteur, dont les premiers travaux partaient sur la fermentation des breuvages alcoolisées,  disait du vin qu’il était « la plus saine et la plus hygiénique des boissons ». Pourtant, aujourd’hui, tout le monde connaît les méfaits de l’alcool et sa responsabilité dans des maladies telles que la cirrhose, certains cancers voire, indirectement, des accidents de la route. Alors, qu’en est-il ?

Le paradoxe français

Une célèbre étude qui a fait couler beaucoup d’encre depuis sa publication en 1992 dans une revue américaine révéla que les cas de mortalité dues aux maladies cardiovasculaires en France étaient parmi les plus faible au monde, malgré une alimentation riche en graisses et prédisposant donc à ce type de maladie. Selon l’auteur de l’étude, le médecin français Serge Renaud, il fallait y voir là l’effet bénéfique de la consommation régulière de vin à table. Il affirma en effet que « les français ont des risques statistiques de maladie cardio-vasculaire 3,5 fois inférieur aux américains grâce à leur consommation modérée de un à trois verres de vin rouge par jour, riche en antioxydant, en dépit d’une consommation équivalente de graisses saturées) »

Depuis cette révélation, les ventes de vin aux Etats-Unis ont explosé et les anglo-saxons parlent désormais de French paradox pour désigner cette étonnante contradiction typiquement française.

Le secret, c’est la modération

Nous l’expliquions dans un précédent article, le vin est une boisson complexe renfermant des milliers de composants et tous n’ont pas encore livré leurs secrets. Même s’il est constitué principalement d’eau et d’alcool et qu’il est déconseillé par exemple aux femmes enceintes, le vin a également des effets bénéfiques sur le corps humain, si consommé dans des doses raisonnables.

Bienfaits du vin

 

effet, si la consommation d’alcool ne dépasse pas 20g par jour chez l’homme  (un bon verre de vin) et 10 à 20g chez la femme, le vin aide à lutter contre :

  • Les infections bactériennes ;
  • Les maladies coronariennes (comme l’infarctus du myocarde) ;
  • Les diabètes de type 2 ;
  • L’obésité ;
  • Chez les femmes, le cancer des ovaires;
  • La démence ;

Et améliore également :

  • La mémoire ;
  • La solidité des os et des dents ;

C’est la raison pour laquelle l’appellation disant que le vin « est à consommer avec modération » garde tout son sens. Et puis, de toutes façons, pour être pleinement appréciées, les bonnes choses se savourent tel un nectar, n’est-ce pas ?

 

 

Comments ( 0 )

    Leave A Comment

    Your email address will not be published. Required fields are marked *