21
Juil

Le rôle de l’acidité dans un vin biologique

Lorsque vous parlez de l’acidité d’un vin à une personne, sa réaction va être immédiatement négative. Elle va s’imaginer une bouteille ayant un goût de vinaigre plutôt que de vin. Or, l’acidité est un élément essentiel du raisin et elle joue un rôle important dans la vinification. C’est sûr qu’un vin avec trop d’acidité ne sera pas bon à boire. Cependant, à l’inverse, un cru qui en manque sera accusé d’absence de caractère.

Alors, quelle est l’importance exacte de l’acidité dans un vin biologique et comment impacte-t-il son équilibre ? Nous vous répondons dans cet article !

 

Les différents acides qui composent le vin

Dans votre bouteille de vin se côtoient 3 types d’acides organiques :

  • L’acide tartrique se trouve dans toutes les parties vertes de la vigne, ainsi que dans le raisin. Il est peu présent à l’état naturel et le raisin est l’un des seuls fruits à en contenir.
  • L’acide malique est le contraire de l’acide tartrique puisqu’il est présent dans de nombreux fruits, dont le raisin bien entendu.
  • L’acide citrique est présent dans les baies, mais il se révèle surtout dans les moûts concentrés.

Mais vous retrouverez également 3 acides minéraux : le sulfurique, le chlorhydrique et le phosphorique. Ceux-ci ont un rôle très stratégique puisqu’ils agissent comme antibiotique contre les maladies qui touchent habituellement la vigne. Ils permettent alors aux raisins de mûrir parfaitement.

De plus, ces 3 éléments naturels apportent du caractère aux vins biologiques et intensifient sa jolie robe rubis.

 

Le développement de l’acidité dans le vin biologique

Mais comment expliquer que certains vins soient plus acides que d’autres ? Les facteurs environnementaux entrent alors en jeu et vont influencer le développement des différents acides du fruit.

Par exemple, lorsque le climat durant l’année est plutôt défavorable, avec peu de soleil, le raisin va présenter des difficultés à mûrir. Son goût sera moins sucré ce qui va davantage laisser de place à l’acide malique.

À l’inverse, lorsque le soleil est au rendez-vous en journée et que les nuits se couvrent de fraîcheur, l’acidité s’atténue pour favoriser la fraîcheur et l’équilibre entre les saveurs.

Il n’y a que lorsque le temps est chaud et sec que le goût sucré du raisin prend complètement le pas sur l’acidité. Ce qui n’est pas forcément une meilleure solution puisqu’un vin trop sucré peut être également difficile à boire.

 

L’acidité représente la fraîcheur du vin

Au final, c’est l’acidité qui va apporter sa fraîcheur au vin. En effet, lorsqu’une touche parfaitement maîtrisée d’acide se dépose sur les muqueuses dans votre bouche, vous ressentez une sensation de fraîcheur.

La prochaine fois que vous dégusterez un vin, si l’envie vous prend de dire que celui-ci est très frais ou même sec, cela signifie qu’il est en réalité acide. Mais souvenez-vous que cet adjectif à une connotation péjorative et donc vous ne verrez jamais aucun professionnel l’employer devant vous.

D’ailleurs, ce n’est pas pour rien que le taux d’acidité n’est pas indiqué sur les étiquettes ou que vous ne voyez jamais cette mention sur les notes de dégustation.

 

Vous savez maintenant tout sur l’acidité d’un vin biologique ! L’acide n’est pas un défaut de qualité, mais il est au contraire un acteur majeur de la vinification. Cet élément naturel apporte du caractère, de la structure et de la fraîcheur à la cuvée. De plus, il permet à la vigne de lutter contre les maladies. Si les raisins ne contenaient pas d’acidité, il ne pourrait pas exister d’excellents vins !

Comments ( 0 )

    Leave A Comment

    Your email address will not be published. Required fields are marked *