12
Sep

Label ECOCERT : un gage de respect de l’environnement

Depuis sa création, en 1991, Ecocert contribue au développement de l’agriculture biologique, en délivrant un label qui garantit la qualité des produits. Sa mission principale ? Vérifier que les industries agroalimentaires et les exploitations agricoles respectent bien les normes de l’agriculture biologique. Ce label est donc présent aussi bien dans la cosmétique que dans l’alimentaire, le textile, les produits d’entretien et le vin ! D’ailleurs, si vous consultez les informations concernant notre vignoble, vous constaterez que nous sommes certifiés par Ecocert.

Mais que cela signifie-t-il réellement ? Petit tour d’horizon de ce label indispensable pour les consommateurs, comme pour les producteurs.

Le rôle d’Ecocert dans l’agriculture biologique

Spécialisé dans la certification de produits issus de l’agriculture biologique, Ecocert mène des audits sur le terrain, pour déterminer si le processus de production et de fabrication obéit aux règles en vigueur. D’après des exigences strictes, déterminées par les professionnels qui composent l’équipe Ecocert, et en partenariat avec le Ministère de l’Agriculture, l’organisme souhaite inciter les industriels et les agriculteurs à adopter des techniques de production et de récolte respectueuses de l’environnement.

Par ailleurs, le label s’impose comme un gage de qualité auprès des consommateurs qui peuvent voir en un coup d’œil si le produit répond à une pratique responsable. Celui-ci indique clairement que les matières premières utilisées dans la conception du produit final sont majoritairement naturelles et que le procédé de fabrication reste respectueux de la nature. Par exemple, l’utilisation de composants chimiques est fortement contrôlée et les tests sur animaux sont strictement interdits.

 

Obtenir le label ECOCERT

Pour qu’un produit puisse être certifié Ecocert et afficher la mention « issu de l’agriculture biologique » sur son étiquette, il doit respecter le « Règlement officiel de l’agriculture biologique ». En France, et plus généralement en Europe, il s’agit du Règlement (CE) N°834/2007.

Celui-ci exige que le producteur ou le fabricant garantisse la traçabilité du produit tout au long du processus. Ecocert se réserve le droit de vérifier directement sur le terrain et de prélever des échantillons pour réaliser des tests en laboratoire.

Concernant le vin, pour que celui-ci puisse afficher la mention « issu de l’agriculture biologique », il faut que la culture du raisin soit réalisée sans utilisation d’engrais chimique, d’insecticide ou de fongicide. Par ailleurs, pour transformer le raisin, il est obligatoire de se servir d’ingrédients issus de l’agriculture biologique ou alors de composants autorisés par le Règlement. C’est le cas, par exemple, de certaines levures, de la gélatine alimentaire, du carbonate de calcium, du bicarbonate de potassium et de bactéries lactiques.

Les contrôles d’Ecocert intègrent l’ensemble de la production : de la parcelle de terrain où est cultivé le vin, jusqu’au lieu de stockage final, en passant par les cuves de transformation, l’étiquetage, les fournisseurs, les distributeurs, etc.

 

Ecocert protège les consommateurs en leur offrant un label de qualité, qui les aide à reconnaître immédiatement un produit issu de l’agriculture biologique. Il garantit un procédé de culture et de fabrication dépourvu d’éléments chimiques, néfastes pour la santé. De plus, cet organisme permet aux producteurs de prouver leur implication dans la protection de l’environnement et de promouvoir la qualité du vin. Ce label est donc utile à tout le monde et permet de faire progresser un mode de consommation responsable de plus en plus prisé.

Comments ( 0 )

    Leave A Comment

    Your email address will not be published. Required fields are marked *