25
Juil

La vinification biologique : histoire et implications

Comme vous le savez certainement, les vins Grand Français sont issus de l’agriculture biologique. Mais savez-vous réellement ce que cette appellation implique ? La mode du bio grandit chaque jour un peu plus et il est parfois difficile d’en comprendre toute sa mesure. Afin de vous aider à y voir plus clair, voici un article qui devrait lever le voile sur quelques mystères…

 

Quelle est l’histoire de la viticulture biologique ?

Le vin bio est apparu en même temps que l’alimentation bio, dans les années 1920. Hé oui, contrairement à la croyance, ce type d’agriculture existe depuis presque un siècle ! La consommation bio a d’abord été propulsée sur le devant de la scène en Allemagne, grâce à Demeter, un mouvement biodynamique, qui a œuvré pour qu’un label soit apposé sur les produits certifiés bio. C’est ensuite la Grande-Bretagne qui connaît un essor de ce type d’agriculture, dans les années 40, grâce à un mouvement écologiste qui prône le compostage et souhaite un retour à une agriculture autonome.

En France, ce sont les années 60 qui ont vu apparaître divers mouvements écologistes qui militent pour que l’agriculture biologique soit officiellement reconnue et fasse l’objet d’une réglementation spécifique. C’est en 1981 que la France fait un pas en ce sens, avant que l’Europe ne s’y mette également en 1991. À partir de 1992, des aides d’état sont créées pour aider les agriculteurs à se convertir à la culture biologique.

 

Quel est le texte en vigueur pour le vin bio ?

La viticulture bio fait l’objet d’un paragraphe spécial dans le chapitre 3 bis, « Règles spécifiques applicables à la vinification » au sein du règlement (CE) 889/2008, portant sur les modalités d’application du règlement du conseil relatif à la production biologique (CE) 834/2007. Il spécifie qu’un vin bio doit être produit à partir de raisins issus de l’agriculture biologique.

 

Quels sont les autres ingrédients utilisés dans la production de vin bio ?

Tous les ingrédients nécessaires à la viticulture bio doivent provenir d’une agriculture biologique. C’est valable pour le raisin, mais également pour :

  • le sucre
  • le moût concentré rectifié : sirop de sucres de raisin débarrassé d’acides et matières colorantes
  • l’alcool vinique neutre

 

S’il y des obligations dans la production de vin bio, il y a également des interdictions, notamment au niveau des procédés de fabrication. Par exemple, il n’est pas autorisé de désalcooliser les vins, même partiellement. La température de chauffage doit être inférieure à 70°C et la nano filtration est strictement interdite.

 

Pourquoi se diriger vers l’agriculture biologique ?

Dominique Vacher, propriétaire de Château Grand Français, a expliqué ses raisons lors de son entrée dans le club In A Bottle. Cependant, il existe de multiples causes qui motivent les vignerons à se tourner vers une agriculture plus saine.

Tout d’abord, les questions de santé sont souvent au centre des préoccupations du vigneron, comme du consommateur. Les pesticides ont déjà fait de nombreux dégâts sur l’organisme des récoltants et peuvent aussi toucher le consommateur final. En optant pour une agriculture bio, ce risque est totalement révolu puisqu’aucun pesticide n’est autorisé.

Les valeurs écologiques et éthiques prennent une place prépondérante auprès des travailleurs de la nature. Car si les pesticides et autres éléments chimiques autorisés dans l’agriculture traditionnelle mettent en danger la santé des Hommes, ils ont aussi un rôle destructeur auprès de l’environnement.

Enfin, les viticulteurs ont souvent un attachement particulier à leur terroir, ce qui les encourage à instaurer une synergie entre leur entreprise, la protection de la nature et la valorisation de leur savoir-faire.

 

La viticulture bio constitue une part importante de la production française de vin. D’après l’Agence bio, fin 2013, elle totalise une surface agricole de 49 262 ha, pour 4 916 exploitants. 15 347 ha sont en attente de conversion. La preuve que le vin bio n’a pas fini de faire parler de lui !

Comments ( 0 )

    Leave A Comment

    Your email address will not be published. Required fields are marked *