20
Mar

Investir dans le vin : 4 conseils stratégiques

Certaines bouteilles de vin se bonifient grandement avec l’âge et prennent de la valeur, comme les œuvres d’art. Il est alors intéressant pour les investisseurs en herbe de se tourner vers ce marché pour acheter des vins de garde à un bon prix et les revendre plus tard, au prix fort. Plus rémunérateur que le livret A et plus accessible que le marché de l’art, il convient tout de même de faire preuve de réflexion avant d’acheter des bouteilles destinées à l’investissement. Tous les Grands Crus ne connaissent pas la même évolution et des subtilités persistent entre les régions.

Si vous souhaitez investir dans le vin en 2015, voici quelques conseils pour vous y prendre du mieux possible.

 

Se renseigner auprès de professionnels

Si vous comptez effectuer votre premier investissement vinicole, mieux vaut être préparé à l’avance. Il est nécessaire d’avoir une connaissance approfondie du marché et des domaines. En cas de doute, prenez la température auprès de professionnels, qui ont une véritable passion de leur métier et quelques années d’expérience derrière eux. Votre caviste pourra être de bons conseils et vous aider à y voir plus clair sur les achats méritant toute votre attention.

Mais Internet aussi regorge de précieuses informations pour connaître les opportunités d’investissement. Cavissima, Investir dans le vin et Cave d’épargne vous apporteront quelques éclaircissements sur la croissance des domaines et leur rentabilité.

 

Avoir conscience du budget à bloquer

Contrairement à un compte épargne classique, lorsque vous investissez dans le vin, vous ne pouvez pas retirer votre argent à tout moment. Vous allez forcément bloquer un certain montant pendant plusieurs années, même s’il est toujours possible de revendre une partie du stock en cas d’urgence.

Cependant, cela reste plus contraignant qu’un retrait sur un compte bancaire. Soyez conscient de votre capacité à bloquer des fonds sur au moins une dizaine d’années.

 

Prévoir un lieu de conservation

Nous évoquions précédemment les différentes caves à vin disponibles sur le marché. Le modèle dédié au vieillissement sera nécessaire pour conserver votre investissement. Puisque l’objectif est d’acheter des crus qui se bonifient avec l’âge et prennent de la valeur, vous allez devoir garder certaines bouteilles plusieurs dizaines d’années. Elles doivent être stockées dans des conditions optimales, à savoir entre 12 et 14°C, à l’abri du soleil et des vibrations.

Donc si vous n’avez pas la chance d’avoir une véritable cave creusée dans le sous-sol de votre maison, optez pour une cave à vin électrique.

 

Miser sur les valeurs sûres

Pour un premier investissement, il convient de jouer la sécurité, surtout si vous n’êtes pas encore un consommateur averti. Comme pour la Bourse, mieux vaut commencer pas à pas, en achetant des vins de garde réputés pour leur rentabilité sur le long terme et dont le risque de dévaluation est proche de 0.

Par exemple, vous pouvez commencer par des Bordeaux Premiers Crus du Médoc, tels que des Petrus, Ausone, Angélus ou Cheval Blanc. Plus accessibles, mais également rentables sur le long terme, vous trouverez des châteaux comme Pontet Canet, Ducru-Beaucaillou, Pape Clément ou encore Pavie-Macquin.

Au niveau des années, sachez que les meilleurs millésimes pour les Bordeaux rouges sont : 1947, 1961, 1982, 1985, 1989, 1990, 2000, 2005, 2009 et 2010.

Enfin, pour suivre la cotation des bouteilles de vin, visitez régulièrement le site Cellar Watch.

 

Investir dans le vin demande une certaine réflexion au préalable, pour bien définir le budget à y consacrer et les domaines à favoriser. Il faut ensuite veiller constamment sur le cours de chaque millésime, comme à la Bourse. N’hésitez jamais à prendre des conseils auprès de professionnels pour vos premiers investissements. Vous finirez ainsi par connaître les domaines rentables et vous serez capable de repérer les moments où il est indispensable de vendre.

Enfin, sachez que pour acheter vos bouteilles, vous pouvez participer aux célèbres enchères des Hospices de Beaune qui ont lieu chaque année. Mais vous avez aussi la possibilité de faire le tour de la route des Vins du Bordelais pour acheter directement dans les domaines. Si vous ne pouvez pas vous déplacer, il vous reste toujours la possibilité d’acheter votre vin en ligne chez des cavistes ou sur les sites des domaines.

 

Comments ( 0 )

    Leave A Comment

    Your email address will not be published. Required fields are marked *