29
Déc

Info / Intox : Tout savoir sur le vin bio

Le vin bio est un secteur en pleine expansion, mais encore très récent sur le marché. Si les bienfaits de l’alimentation bio sont souvent loués, dans l’univers du vin, certains consommateurs ont encore des difficultés à discerner le vrai du faux.

À cet effet, Grand Français vous propose un petit tour d’horizon des différentes informations publiées sur le vin bio pour vous aider à y voir plus clair !

 

Le vin bio est plus cher

Intox ! Pour bénéficier d’une excellente bouteille de vin, qu’il soit bio ou pas, il faut y mettre le prix. Pour un vin rouge, il faudra au moins compter 5-6€ la bouteille pour être sûr de profiter d’un bouquet goûteux, de qualité et équilibré. Certaines appellations du Bordelais, comme les St-Emilion, ont même des prix qui démarrent aux alentours de 8€, sans être bio.

Si vous faites un tour sur notre boutique en ligne, ou si vous venez nous rendre visite au domaine,  vous constaterez que notre Héritage Grand Français est à 6.95€. Soit le prix classique d’un Bordeaux Supérieur.

Alors non, consommer bio ne revient pas vraiment plus cher. La qualité a toujours eu un prix et c’est aussi valable sur le secteur du vin.

 

Des pesticides ont été retrouvés dans le vin bio

Info ! En effet, une étude Que Choisir a déchaîné la toile concernant des résidus de pesticides trouvés dans des bouteilles de vin bio. Cette information est à prendre avec des pincettes et il est raisonnable de savoir lire entre les lignes.

Cette présence s’explique par le fait que le sol est naturellement chargé en pesticide ! Surtout sur des vignobles qui ont longtemps eu une agriculture traditionnelle, avant de se convertir à la viticulture bio.

Par ailleurs, si des terrains environnants pratiquent l’épandage de pesticides, il se peut malheureusement que d’infimes quantités soient portées par le vent, en direction de vignobles bio.

Cependant, il faut savoir que les quantités maximales de pesticides relevées dans les bouteilles bio restent 33 fois inférieures aux maximales relevées dans le vin non bio.

En moyenne, le vin bio présente 11.8 fois moins de pesticides que les autres crus.

 

Il y a des sulfites dans le vin bio

Info ! Encore une étude qui s’est voulue alarmante, alors que les faibles doses de sulfites contenues dans le vin sont nécessaires et non dangereuses pour la santé de l’Homme.

Il faut savoir que ces substances sont des conservateurs qui permettent de garder le vin chez soi de manière optimale, pour le laisser vieillir et l’ouvrir durant une occasion spéciale.

Ces conservateurs sont présents naturellement dans le raisin et il est quasiment impossible de produire un vin bio démuni de sulfites. La seule condition est de travailler la vigne de façon à ce que les sulfites se développent le moins possible et surtout d’en ajouter à aucun moment durant la vinification.

Là où les vins rouges classiques contiennent entre 150 et 210 mg de sulfites par litres, les vins rouges ne doivent pas dépasser les 100mg/l. Certains labels, comme Nature & Progrès ont même baissé ce taux à 70 mg/l.

Des méthodes ont été développées pour se passer totalement de sulfites. Ces vins étiquetés « nature » n’en contiennent aucun, mais le principal problème est qu’ils se conservent très mal. En effet, une bouteille de « vin nature » ne doit jamais être exposée à plus de 14°C, sinon elle s’oxyde. Ce qui est un véritable problème pour la transporter et la stocker. Seuls un voyage en hiver et une conservation en cave lui permettront de garder ses saveurs.

Des conditions contraignantes et quasiment impossibles à respecter pour les consommateurs lambda.

 

Aucun Grand Cru n’est bio

Intox ! Plusieurs Grands Crus classés ont entamé leur conversion à la viticulture biologique avec succès. C’est le cas du Château Smith Haut Lafitte (Bordeaux), du Château Guiraud (Bordeaux), du Château Pontet-Canet (Pauillac), du Château Trapaud (Saint-Émilion) ou encore du Château Fonroque (Saint-Émilion).

Ce changement n’a en aucun cas perturbé leur qualité et ils restent aujourd’hui parmi les meilleurs vins du Bordelais !

 

Le vin bio est une mode française

Intox ! Non, le vin bio n’est pas une spécialité à la française, mais bien un véritable enjeu écologique et sanitaire qui est en train de conquérir le monde. Nous avions déjà vu, dans un précédent article, la bonne santé du vin bio en Europe. La Suède est même largement devant la France avec 51,2 % de taux de consommation (35.8% pour la France).

De plus, une étude de Wine Monitor – Nomisma montre que la production de vin bio dans le monde a connu une croissance de 273% entre 2002 et 2013. Au total, 4.6% de la superficie des vignobles est bio dans le monde (7.6% dans l’UE).

Parmi les pays disposant du taux le plus élevé de vignobles bio, c’est le Mexique qui est en tête (15.9%), suivi de l’Autriche (10,1%), de l’Italie (9,8%), de l’Espagne (8,9%) et de la France (8,5%).

 

Le vin bio connaît une croissance constante et ses bienfaits sur la santé ne sont plus à démontrer ! Nous espérons avoir pu vous éclairer davantage sur le marché du vin bio, ses vérités et ses enjeux majeurs pour notre planète.

Et si vous voulez juger par vous-même du rapport qualité/prix d’un vin bio, n’hésitez pas à vous rendre sur notre boutique en ligne pour commander un de nos crus ou venir directement le goûter dans notre domaine.

Comments ( 0 )

    Leave A Comment

    Your email address will not be published. Required fields are marked *