16
Août

Les principales différences entre le vin rouge, blanc et rosé

Il est très difficile de détailler l’ensemble des facteurs qui interagissent sur les types et les styles de vin produit (rouge, rosé ou blanc). Les combinaisons sont diverses et multiples, c’est d’ailleurs pour cela qu’il existe une grande variété de vins dans le monde.

De la culture de la vigne à la mise en bouteille, chaque étape qui distingue le raisin du vin a une incidence sur le produit. Connaître chaque procédé va vous permettre de distinguer les principales différences entre le vin blanc, rouge ou rosé.

Le cépage et son influence sur le vin produit

Le cépage constitue un des éléments majeurs qui caractérise le vin. Il correspond à une « variété » particulière de raisin. À chaque climat correspond un cépage. Le Pinot, par exemple, s’adapte parfaitement aux régions froides, tandis que le Grenache s’épanouit sous le soleil.

Le cépage influence le goût et la qualité du vin produit. Chaque type de raisin a son propre arôme. Le Chardonnay, vin blanc, révèle des arômes d’agrumes et de miel. Côté rouge, le Pinot Noir, cépage originaire de la Bourgogne, donne un vin rouge charpenté. Quant à la Syrah, elle offre des vins rosés structurés, comme ceux de Bordeaux.

Et ce ne sont que des exemples parmi tant d’autres ! Il existe aussi le Cabernet Franc, le Cabernet Sauvignon, le Merlot, le Muscat, le Gamay, le Riesling, le Gewurtztraminer… qui confèrent tous un bouquet spécifique au vin.

La vinification et la macération

La vinification se traduit par l’opération qui transforme le raisin en vin. Le vin rouge et le rosé sont fabriqués à partir de raisins rouges, alors que le vin blanc est conçu à partir de raisins blancs (quelque fois à partir de raisins rouges, mais c’est rare et complexe).

Pour obtenir un litre de vin, il faut compter environ 1,3 à 1,5 kg de raisin. La vinification s’effectue en différentes étapes : l’égrappage, le pressurage, la macération puis la fermentation. L’enchaînement de celles-ci varie en fonction du type de vin produit par le vigneron.

Les procédés de vinification

Source : Domaine Serre des Vignes

L’importance de la macération

Des éléments colorants sont présents dans la peau du raisin. Pour qu’un vin se teinte, la pulpe du raisin doit entrer en contact avec la peau pendant un certain temps. Voilà pourquoi le vin rouge propose une robe violacée et que le vin blanc porte une robe dorée. Et le vin rosé, alors ?

Après la vendange, les raisins sont éclatés et les jus sont séparés des peaux au bout d’un certain temps de macération. Pour les vins rouges, la période de macération est indispensable. Elle se prolonge de quelques jours à plusieurs semaines. La pellicule de peau recouvrant les grains de raisin, qui contient des composés phénoliques, dont les tanins, prend le temps de colorer le jus et lui confère cette couleur bordeaux.

Quant au rosé, le procédé est le même, sauf que la macération ne dure qu’une demi-journée. La cuvée n’a pas le temps de prendre une couleur aussi foncée que les vins rouges et se contente alors d’une teinte rosée.

Le rôle des tanins

Les caractéristiques gustatives du tanin permettent de dresser un « portrait » des différents types de vins ! En effet, ce composé se trouve en grande quantité dans le raisin rouge et à faible dose dans le blanc. Par conséquent, son influence (ou son absence d’influence) se ressent sur les types de vin :

  • Les vins rouges sont de « peu à très » tanniques, avec des arômes marqués de fruits des bois et une longueur en bouche.
  • Les vins blancs contiennent peu ou pas de tannins. Leurs arômes évoquent plutôt les fruits blancs et jaunes, ainsi que les fleurs.
  • Les vins rosés sont peu tanniques. Leur gamme aromatique est plutôt discrète, avec des fruits rouges en fin de bouche.

La durée de la macération, celle de la fermentation et l’origine du cépage permettent d’expliquer les différences fondamentales entre les vins rouges, blancs et rosés. Chaque vin dispose de ses propres caractéristiques. À chacun de choisir, en fonction de ses goûts et de ses repas, le vin qui lui convient le mieux !

 

Comments ( 0 )

    Leave A Comment

    Your email address will not be published. Required fields are marked *