02
Août

Dégustation : comment étudier la robe d’un vin ?

Déguster un vin ne signifie pas uniquement boire le nectar. La dégustation passe par la vue, l’odorat et le goût. Pour un œnophile, un verre de vin constitue un véritable témoignage qui met en avant une technique et rappelle un terroir. Sans le goûter, il est capable de deviner sa région, voire son caractère.

Le premier contact avec le vin passe irrémédiablement par la vue et par l’analyse de ce qui s’appelle « la robe ». C’est-à-dire la couleur du vin, sa limpidité, sa brillance et son intensité. Celle-ci vous donne des indications sur l’âge du vin, sa méthode de vinification et son degré d’alcool.

 

La limpidité du vin

La technique pour analyser la limpidité est très simple. Elle consiste à observer de manière latérale un verre de vin. Cette pratique impose d’utiliser soit un fond blanc, tel qu’une nappe blanche ou une feuille de papier, soit une source lumineuse placée derrière le vin.

Le vin doit être clair et légèrement transparent. Lorsqu’un vin vous semble trouble, cela peut signifier qu’il existe un défaut ou que celui-ci n’est pas filtré. Dans le premier cas, vous ne pouvez rien faire dans la mesure où le vin est défectueux. Par contre dans le second cas, sur la contre-étiquette de la bouteille, il doit être mentionné que le vin est légèrement trouble, qu’il est de qualité supérieure et qu’il est parfaitement consommable.

 

La couleur du vin

Pour apprécier la couleur d’un vin, vous devez analyser son intensité, qui provient de pigments colorants, sa teinte globale ainsi que la couleur de sa frange. La frange désigne la zone où le vin est en contact avec le verre. Pour cela vous devez incliner le verre. N’oubliez pas de le remplir seulement à moitié, sinon vous risquez de le renverser !

Placée devant un fond blanc, essayez d’apercevoir la robe du vin et de déterminer si elle est sombre ou pâle. Pourquoi ce geste ? Parce que la couleur de la frange permet de connaître l’évolution du vin. Or, les composantes des couleurs sont plus visibles dans la frange.

Un vin rouge datant de plusieurs années dispose d’une frange orangée, voire même grenat. A contrario, un vin rouge jeune aura une frange de couleur pourpre.

Il est essentiel de bien comprendre que la robe du vin évolue au fil des années. Par conséquent, il est possible de déterminer l’âge d’un vin grâce à sa couleur. Néanmoins, il s’agit d’une estimation et non d’un calcul scientifique précis.

 

La brillance du vin

La brillance du vin fait référence à son éclat ainsi qu’à sa capacité à réfléchir la lumière.

Il vous suffit d’observer la surface du vin dans le verre. Pour que cette méthode soit efficace, vous devez poser le verre sur une surface blanche ou de couleur claire (et unie si possible). Plus le nectar réfléchit la lumière, plus il y a de chance qu’il soit d’excellente qualité.

 

Il n’y a pas que vos papilles qui doivent s’entraîner à la dégustation, votre œil aussi ! Avant de goûter le vin, pensez à le contempler pour analyser les critères de limpidité, brillance et couleur, afin de vous faire votre premier avis.

 

Comments ( 0 )

    Leave A Comment

    Your email address will not be published. Required fields are marked *