05
Jan

Savez vous comment est fixé le prix d’un vin ?

De 3€ à plus de 10 000€, l’écart de prix entre différents vins prend parfois des proportions pantagruéliques. Ce qui pousse les consommateurs à se poser la question de savoir comment sont fixés les prix des bouteilles qu’ils achètent. Nous avons tous déjà eu l’agréable surprise de découvrir un très bon vin aux alentours de 5€ et un vin très moyen qui avait pourtant coûté plus de 10€.

Il n’y a pas de comité qui goûte chaque vin avant sa commercialisation, pour déterminer le prix selon sa qualité. Les critères de fixation du prix d’un vin sont bien plus complexes.

Petit tour d’horizon des facteurs qui influencent le coût de vos bouteilles préférées :

 

La région de production du vin

Le terroir joue un rôle fondamental dans la fixation du prix d’un vin. Un vin rouge cultivé sur les terres de Bordeaux ou de Saint-Emilion sera forcément plus cher, qu’un cru récolté en Languedoc. Les appellations prestigieuses comme Champagne, Pomerol ou encore Pauillac font vite grimper les prix.

 

Le domaine

La taille du vignoble, la rareté du vin et l’originalité des saveurs, propres aux domaines, permettent de revoir les prix à la hausse. Certains domaines ayant acquis une réputation émérite, comme Château Petrus par exemple, peuvent se permettre de vendre des bouteilles à plus de 1 000€. Le travail permanent effectué par les viticulteurs pour maintenir la qualité permet de conserver son statut de grand domaine et de pouvoir pratiquer des tarifs élevés.

 

Le potentiel de garde du vin

Quand un vin peut se garder longtemps, il devient un objet de collection et son prix augmente avec les années. Ce n’est pas pour rien que certains investissent dans le vin, comme dans les œuvres d’art.

 

Le millésime

L’année de récolte influence le prix du vin. Dès qu’une année est exceptionnelle, comme ce fut le cas pour 2005, le prix des bouteilles est revu à la hausse. Par exemple, les Bordeaux récoltés en cette période ont pu être vendus à un prix d’environ 30% supérieur au tarif habituel.

 

La méthode de production (vinification)

Les méthodes de production sont un facteur influent dans la fixation du prix d’un vin. Si la récolte a été effectuée à la main, le tarif sera plus élevé, non seulement à cause du coût de la main-d’œuvre, mais aussi parce que la sélection est bien plus rigoureuse, donc de meilleure qualité.

Un vin biologique garantit une qualité supplémentaire, grâce à une méthode de fabrication saine et naturelle, son coût peut donc être légèrement plus élevé. L’âge de la vigne ou encore les méthodes de vinification entrent en ligne de compte dans la fixation du prix, car ils jouent un rôle dans la bonification du vin, dans le potentiel de garde et donc dans la valeur des bouteilles.

 

Les critiques de dégustation

Tout comme la cuisine, le monde viticole possède aussi ses critiques gastronomiques, ses concours et ses récompenses. Plus un vin sera primé et meilleures seront les notes attribuées par des professionnels. Par conséquent, plus le tarif de la bouteille pourra être revu à la hausse.

En France, les guides et notations les plus influents viennent du guide Hachette, du Gault et Millau et des sommeliers Bettane Desseauve.

 

Vous connaissez maintenant les critères qui influencent le prix d’une bouteille de vin. Vous pourrez donc trouver d’agréables surprises à petits prix, notamment si le domaine n’est pas encore très connu. N’hésitez jamais à vous renseigner au préalable, auprès d’un professionnel ou sur des sites spécialisés dans l’évaluation du vin, comme Wine Searcher ou IdealWine.

Comments ( 1 )

Leave A Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *