THE BLOG

10
Mai

Repas de Pentecôte : 5 plats à accorder avec du vin rouge

Ce week-end, c’est la Pentecôte ! Alors, que cuisiner pendant votre repas familial ? Grand Français vous propose 5 idées de recettes qui s’accordent à merveille avec du vin rouge, bio de préférence !

 

Une terrine de volaille aux champignons

Pour bien démarrer votre repas de Pentecôte, une délicieuse terrine de volaille aux champignons est ce qu’il vous faut. Vous pouvez choisir de la disposer vous-même sur des toasts légèrement grillés ou laisser les convives faire leurs tartines.

Dans tous les cas, un vin rouge bio viendra parfaire le goût savoureux de votre terrine, en y apportant une touche de terroir et d’authenticité.

 

L’osso buco

À la Pentecôte, le veau est roi ! Pourquoi ne pas le proposer sous la forme d’un délicieux Osso Bucco ? Cette recette traditionnelle milanaise consiste à faire revenir des jarrets de veau dans une préparation à base de coulis de tomate, d’huile, de vin blanc, agrémentée de nombreux légumes de votre choix.

Au moment de le servir, optez pour du riz blanc et un verre de vin rouge charpenté. Délice garanti !

 

Rôti de veau Orloff

Continuons avec encore du veau, après tout, c’est la tradition ! Prenez donc un rôti de veau dans lequel vous ferez quelques entailles. Dans ces dernières, glissez une tranche de bacon et une tranche de fromage. Salez, poivrez, puis arrosez avec du fond de veau.

Mettez le tout au four pendant 1h, avant de le servir accompagné de pommes de terre sautées et d’un verre de vin rouge puissant.

 

Plateau de fruits de mer

Pourquoi toujours suivre la tradition ? Vous avez le droit de changer et d’opter pour l’originalité avec un plateau de fruits de mer et un Bordeaux supérieur rouge. Oui, ce mariage fonctionne à merveille !

Pour votre plat, nous vous conseillons d’opter pour des crustacés du mois de mai, c’est-à-dire du caviar, des crevettes, des langoustes, des langoustines ou encore du homard. Et contrairement aux croyances, vous pouvez très bien accompagner les fruits de mer avec du vin rouge léger et fruité.

 

Une tarte aux fruits rouges

C’est la saison des fraises, des cerises et des framboises. Vous pouvez très bien concocter une appétissante tarte à base d’un de ses fruits. Cela apportera de la fraîcheur et de la gourmandise à la fin du repas. Surtout que ces fruits s’accordent tous à merveille avec du vin rouge. Vous pourrez donc terminer la bouteille sur une belle note !

 

Nous vous souhaitons à tous de passer un excellent week-end de Pentecôte avec vos proches, autour d’un délicieux repas et d’une bouteille de vin rouge Grand Français, bien entendu.

03
Mai

Le vin rouge et les spécialités bordelaises : un mariage heureux

Le vin rouge rehausse la saveur de vos plats que ce soit pour les grandes occasions ou pour des repas plus modestes. Sachez aussi que le secret d’une bonne table réside dans le mariage heureux des ingrédients que vous utilisez.

Alors, quelle meilleure épouse pour un vin de Bordeaux qu’une spécialité bordelaise ?

 

Les grattons

En entrée, pourquoi ne pas opter pour des grattons ? C’est un plat traditionnel que vous retrouvez dans de nombreuses régions françaises, dont celle de Bordeaux. Disponibles dans toutes les bonnes charcuteries, les grattons sont fabriqués à base de résidus grillés de viande et de graisse de porc. La barde et la couenne sont coupées en morceaux, tandis que l’épaule et la longe sont coupées en tranche.

Les grattons nécessitent une dizaine d’heures de cuisson avant d’être filtrés à l’aide d’une passoire en forme de cône. La préparation est ensuite moulée dans une terrine et mise au congélateur pendant 24 heures.

Les grattons s’accordent avec des vins rouges secs et équilibrés.

 

L’agneau de Pauillac

L’agneau de Pauillac est élevé dans le département de la Gironde, selon les traditions et les savoir-faire ancestraux. Le Label Rouge garantit la qualité et la typicité de cette viande blanche au goût incomparable.

Au printemps, les épaules d’agneau de Pauillac sont des morceaux de choix pour concocter de délicieuses recettes. Les keftas sont ainsi préparés à base de viande hachée et émiettée. Le goût délicat est relevé par des assaisonnements variés : sel, poivre, épices, piment, coriandre, jaune d’œuf, pomme Limousin AOP.

Les carrés d’agneau de Pauillac sont parfaits pour préparer de délicieux rôti à la croute de sel. Vous pouvez le servir en plat principal avec des légumes de saison ou accompagné de sauce mousseuse à l’ail.

Un vin rouge corsé sera le bienvenu avec ce succulent plat.

 

Entrecôte à la bordelaise

Pour les amateurs de viande rouge, l’entrecôte à la bordelaise est tout indiquée ! C’est une recette facile à préparer que vous pouvez servir avec une poêlée de cèpe ou des pommes de terre sautées.

Pour cuire cette entrecôte, il est courant d’utiliser les sarments de vigne ! Ces branches coupées à la fin de l’hiver sont d’excellents combustibles pour votre barbecue. De plus, ils donnent à votre viande un goût fumé, si particulier.

À marier avec un Bordeaux supérieur aux notes de fruits rouges !

 

Lamproie à la bordelaise

Vous trouvez de la lamproie chez vos poissonniers de février à mars. Elle peut être servie en tant que plat principal avec ses traditionnels croûtons à l’ail. Vous pouvez aussi utiliser d’autres accompagnements tels que le riz ou les légumes de saison.

La lamproie se cuit à feu doux pendant deux heures dans une sauce à base de bouquet garni, de poireau, ainsi que d’un mélange de vin rouge.

 

Canelés de Bordeaux

En guise de dessert, prévoyez des canelés de Bordeaux qui se caractérisent par une texture croquante à l’extérieur et moelleuse à l’intérieur. Ce patrimoine culinaire d’Aquitaine est tout simplement une pure merveille de la pâtisserie. Vos convives se délecteront de sa saveur vanillée et de son léger soupçon de rhum.

 

Prêt pour un repas 100% bordelais lors de votre prochain dîner ? Les vins rouges de Château Grand Français vous attendent sur notre boutique en ligne.

26
Avr

5 astuces pour utiliser un fond de vin rouge

Que faire avec un fond de vin rouge ? Après un repas entre amis à la maison, il n’est pas rare que les convives laissent des restes de vin çà et là. Le premier réflexe demeure bien souvent de jeter ces fonds de verre dans le lavabo. Stop ! Arrêtez ce gaspillage alimentaire !

Nous allons vous proposer 5 astuces pour utiliser intelligemment un fond de vin rouge dans vos futures recettes.

 

1. Faire du vinaigre maison

C’est une recette simple et rapide. Il suffit de verser le fond de votre vin rouge dans un bocal de vinaigre. Ensuite, vous allez remuer le mélange chaque semaine et laissez reposer la solution obtenue.

Au bout de quelques semaines, le mélange se transformera en vinaigre. Vous pourrez donc l’utiliser pour préparer une sauce vinaigrette, par exemple.

 

2. Rehausser les sauces brunes

Ajoutez du goût à vos sauces brunes grâce au reste de vin rouge ! Comment faire ? Versez le fond dans un bac à glaçons puis congelez-le. Lorsque vous préparez une viande rouge, une soupe, une sauce tomate ou un bouillon, prenez un cube de vin gelé et ajoutez-le à votre préparation.

 

3. Pocher des fruits

Vous pouvez pocher n’importe quel fruit dans un fond de vin rouge. Selon le type de fruit choisi, vous n’avez qu’à l’éplucher et le plonger ensuite dans le vin porté au feu. Ajoutez un peu de sucre, puis laissez mijoter à feu doux pendant environ 10 minutes.

 

4. Parfumer un gâteau au chocolat

Saviez-vous que le vin peut donner un goût délicieux à un gâteau au chocolat ? Ajoutez un fond de vin rouge dans un moelleux au chocolat, un fondant ou encore des brownies et vous découvrirez des saveurs inédites.

Lorsqu’il est ajouté progressivement à un mélange pâtissier, le vin rouge contribue à bien ramollir la pâte avant le passage au four. Ce qui permet d’obtenir un gâteau parfumé et agréable pour un dessert rempli de surprise.

 

5. En faire de la confiture

Facile à préparer, la confiture de vin rouge est parfaite pour accompagner un plateau de fromages composé d’un brillat-savarin, d’un brie, d’un saint-nectaire et d’un cantal.

Pour la préparer, il suffit de verser le reste de vin dans une casserole et d’y ajouter du sucre. Mélangez ensuite le tout. Puis, ajoutez une gousse de vanille et gardez le tout à ébullition pendant 5 minutes.

Ensuite, il ne vous reste plus qu’à conserver la confiture de vin rouge dans un pot spécial. Attention à ne pas vous tromper de pot pour vos tartines du lendemain matin !

 

Ne jetez plus jamais de vin rouge, vous savez maintenant comment le convertir en délicieux ingrédient pour vos plats, fromages et desserts.

19
Avr

Grand Français présent aux Primeurs d’Oenoteam

L’heure est à la dégustation des primeurs des grands vins de Bordeaux ! Au début du mois d’avril, le millésime 2015 des crus du Château Grand Français a dévoilé ses secrets auprès de 40 vignerons, au Château Haut Sarpe.

Retour sur cet événement attendu par les viticulteurs et les œnologues.

 

Des acheteurs internationaux au rendez-vous

Chaque mois d’avril se tient la semaine des primeurs des prestigieux vins de Bordeaux. Au cœur du vignoble de Gironde, ce rendez-vous incontournable attire des professionnels du vin venus des quatre coins du monde.

Pourquoi ? Car de nos jours, la réputation ne suffit plus. Les négociants, importateurs et cavistes veulent goûter avant d’acheter. Les Primeurs organisées par Oenoteam ont donc été l’occasion de faire découvrir le millésime 2015 à des connaisseurs, pour qu’ils puissent émettre leur avis sur cette nouvelle année.

Dégustation vin rouge 2015

 

2015 : une très grande année

Les premiers retours concernant le millésime 2015 sont plutôt encourageants. Suite à la dégustation, l’équipe d’Oenoteam reconnaît que c’est une très grande année.

Julien Belle, œnologue consultant, a livré quant à lui un avis très détaillé sur ce millésime qui s’annonce complexe. Contrairement à celui de 2010, le 2015 s’avère davantage hétérogène, mais divers selon les domaines.

D’après Stéphane Toutoundji, également œnologue consultant, les vendanges ont joué un rôle important dans la qualité des crus. Contrairement à 2005, marquée par des vins d’une certaine « exubérance », les grappes ont été cueillies beaucoup plus tôt. Le raisin était mature, mais pas trop. Ce qui offre une harmonie et un équilibre parfaits pour les Bordeaux 2015.

 

Délicat et long en bouche

Thomas Duclos, œnologue, note une grande disparité entre les domaines, qui s’explique notamment par les dates de vendange. 3 semaines séparent le premier vin vendangé du dernier. Par conséquent, la maturité du raisin est variée, ce qui donne de véritables vins signature.

Une situation qui plaît aux amateurs de grand cru, car elle permet vraiment de choisir la bouteille en fonction de ses goûts personnels ou du repas à accompagner.

Primeux oenoteam 2015

Donc, dans les rayons de votre caviste, attendez-vous à trouver des Bordeaux 2015 parfois délicats, parfois au fort caractère ! Certains tendront vers un bouquet sucré, alors que d’autres joueront des notes épicées.

 

Ce qu’il y a de sûr, c’est que l’année 2015 marque le renouveau des vins de Bordeaux et promet aux consommateurs de belles surprises à la dégustation.

Source photos : page Facebook d’Oenoteam

12
Avr

Vin bio et plat vegan : un plaisir sain

Les plats végétariens ont le vent en poupe ! Les supermarchés se dotent de rayons végétariens, des restaurants 100% végétariens ouvrent un peu partout et des magasins dédiés aux produits vegan également.

Les raisons invoquées au veganisme et végétarisme ? Bien souvent, les consommateurs français mentionnent une prise de conscience par rapport à la souffrance de l’animal, mais aussi une envie d’agir positivement sur l’environnement.

Pour rester dans le thème et déguster un succulent plat vegan ou végétarien, pourquoi ne pas l’associer avec un verre de vin rouge bio ?

 

Menu végétarien et vin bio : un mariage de raison

Les recettes vegan connaissent un véritable succès parce qu’elles sont respectueuses de l’environnement et de la santé du consommateur. Les personnes qui ont adopté ce régime sont très exigeantes sur l’origine et la méthode de culture des ingrédients utilisés, et elles ont raison. Chez Grand Français, nous respectons cette conviction, car nous avons la même philosophie de respect de la nature.

Par conséquent, les vins issus de l’agriculture biologique sont parfaits pour accompagner les plats vegans et végétariens.

De plus, contrairement à une croyance répandue, le vin rouge s’accorde très bien avec des plats sans viande. Les menus à base de légumes peuvent aussi être sublimés avec un vin bio rouge, léger et souple.

La texture épaisse et fondante des féculents sublime des vins rouges épicés, qui peuvent même servir de sauce ! Prenez, par exemple, quelques pennes et cuisinez une sauce à base d’oignons, ail, tomates et vin rouge. C’est un vrai régal…

Mais voyons plus en détail les accords entre plat végétarien et vin rouge.

 

 

Le choix des bons vins rouges

Pour choisir les bons vins, deux techniques infaillibles vous permettent de ne jamais vous tromper. La plus courante est d’opter pour une bouteille qui a les mêmes caractéristiques que vos plats végétariens : notes végétales, acidités, sucre… La seconde méthode consiste à opter pour le contraste comme un vin rouge légèrement sucré pour ressortir le goût puissant d’un rôti de seitan farci.

Afin de mieux vous aider, voici une liste des vins qui s’accordent avec certains types d’aliments :

  • Vin rouge léger : champignons, carottes, cerises, échalotes, poireaux, olive, gingembre, avocat.
  • Vin rouge équilibré : tomates, oignons, aubergine, légumes à feuilles, légumes racines, melon.
  • Vin rouge profond : haricots noirs, poivrons, ail.

 

 

Plats végétariens à accorder avec Grand Français

Cuisiner des fruits et des légumes n’est pas aussi difficile qu’il n’y paraît, car vous avez le choix entre plusieurs recettes. Laissez-vous alors tenter par la découverte de nouvelles saveurs pour réaliser des entrées et des plats de résistance.

Pour l’entrée chaude, vous pouvez concocter un délicieux gratin de pommes de terre. Et comme c’est un plat végétarien, les viandes et autres ingrédients du même type sont remplacés par des champignons. À la place du fromage, vous trouverez facilement sur le marché une crème soja spéciale gratin.

Pour le plat principal, le tofu est tout indiqué avec sa texture à la ferme et moelleuse. Les morceaux de tofu sont macérés dans une sauce à base de fines herbes, d’épices et de condiments pour relever son goût. Vous pouvez ensuite le cuisiner avec du vin rouge pendant quelques minutes avant de le servir chaud.

Que diriez-vous d’un savoureux risotto aux 3 tomates, avec une pincée de piment d’Espelette, du parmesan végétal et un oignon ? Le tout accompagné d’un Bordeaux Supérieur, c’est un délice !

 

Plats végétariens ou vegans font bon ménage avec les vins bios ! Les valeurs partagées entre les producteurs de vin bio et les consommateurs ayant adopté ce régime sont sensiblement les mêmes. Sans compter que le vin rouge sublime de nombreux plats à base de légumes, fruits, tofu, steak végétal, algues, féculents, légumineuses…

05
Avr

Le vin et la bande dessinée : des histoires passionnantes

Le vin inspire le Monde et les artistes de tous bords, même les dessinateurs de bande dessinée ! Il est vrai nous avons souvent en tête des images amusantes, colorées et peu sérieuses lorsqu’il s’agit des BD. Nous pensons aussi que les lecteurs ont souvent l’âge de nos enfants et ne sont pas intéressés par le délicieux breuvage de Bacchus.

Mais c’est faux ! Les adultes plébiscitent cet art qui mêle dessin et littérature. Par conséquent, le vin est aussi un sujet phare que nous retrouvons dans certaines séries très célèbres.

Fans de bande-dessinés et de grands crus : découvrez notre sélection BD spéciale vin !

 

Chroniques de la vigne : conversations avec mon grand-père

Dans cette BD, le dessinateur Fred Bernard nous raconte son histoire et notamment celle de sa famille, plongé dans l’univers du vin. C’est surtout le dialogue avec son grand-père qui va s’avérer intéressant. En effet, ce dernier nous fait part de sa philosophie du vin, partage les secrets de vinification et loue l’arrivée du vin bio.

Une histoire agréable et pittoresque qui nous entraîne dans une mélancolie joyeuse et donne assurément envie de déguster un excellent cru en tournant les pages.

 

Châteaux Bordeaux

Les auteurs Espé et Corbeyran nous livrent ici une saga familiale passionnante, où deux frères et une sœur se déchirent au sujet de l’exploitation vinicole de leur père décédé. Les premiers veulent s’en séparer au plus vite pour combler les dettes, tandis que la seconde souhaite redorer le blason du domaine et stimuler les ventes.

Néophyte, Alexandra va devoir tout apprendre des méthodes de vinification et de la négociation commerciale.

Une histoire riche en rebondissements et en émotions, qui se déroule en plein cœur du Médoc…

 

In Vino Veritas

Eric Corbeyran s’entoure cette fois de Luca Malisan et Paolo Francescutto pour une histoire à nouveau familiale, sur des terres vinicoles de Toscane. Lionello et Tessa sont frère et sœur. Tous les deux à la tête d’un vignoble, ils possèdent une vision très éloignée de la gestion du domaine. Lionello veut favoriser la production massive pour une rentabilité accrue, alors que Tessa souhaite limiter le rendement et se convertir à l’agriculture bio.

Qui va l’emporter ?

 

Les Gouttes de Dieu

Ce manga en 44 tomes, écrit par Tadashi Agi, met en scène Shizuku Kanzaki, fils d’un célèbre œnologue. Lorsque ce dernier décède, il laisse un testament pour le moins mystérieux… Ce document décrit 12 grands crus et mentionne un 13ème vin nommé Les Gouttes de Dieu.

La distribution de l’héritage est conditionnée à la découverte de ce dernier grand vin. Or, Shizuku n’est pas seul sur le coup, puisqu’il a un frère adoptif. Il va donc devoir résoudre le mystère en premier pour espérer toucher l’immense collection de vin de son père.

 

Mimi, Fifi et Glouglou : petit traité de dégustation

Terminons cette sélection par une bande dessinée sous le signe de l’humour. Mimi, Fifi et Glouglou sont 3 sommeliers passionnés par leur métier. Tellement passionnés qu’ils boivent tout le temps du matin au soir et se sentent obligés de commenter les robes, les longueurs en bouche et les bouquets des crus qu’ils dégustent. Ils en rêvent même la nuit !

Une lecture qui va faire rire les sommeliers, mais aussi les amateurs de vin qui ne peuvent s’empêcher de donner leur avis dès qu’un ami débouche une bouteille.

 

Passionnés de manga, de saga familiale ou de BD humoristique, il ne vous reste plus qu’à faire le tour des librairies pour vous procurer ces ouvrages. Installez-vous confortablement dans votre fauteuil, avec un verre de vin rouge Grand Français à la main, et partez à l’aventure avec ces fabuleux personnages !

29
Mar

La France lance un site dédié à l’oenotourisme

En vue de booster les visites d’étrangers dans les régions viticoles, Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du Développement international, a lancé un site dédié à l’offre oenotouristique française : Visitfrenchwine.com.

À cette occasion, il a déclaré ceci :

Plus qu’un produit, le vin est de plus en plus une culture. […]. Ce site va contribuer au rayonnement de nos vins et à l’ouverture de nos territoires, et l’objectif est qu’un maximum de personnes, françaises et étrangères, puisse avoir accès à nos produits.

 

Objectif : 4 millions de touristes en 2020

L’attrait pour l’oenotourisme existe déjà ! Pour preuve, 3 millions de voyageurs étrangers ont visité au moins un site français d’oenotourisme en 2010. Par conséquent, en créant un site officiel, Laurent Fabius espère attirer 4 millions de visiteurs attirés par notre terroir viticole d’ici 2020.

Pour parvenir à ce résultat, le ministre des Affaires étrangères s’appuie sur l’expertise d’Atout France, l’agence officielle de développement du tourisme en France. L’organisme va s’occuper du site et de sa stratégie de promotion à l’aide de contenus ciblés selon les besoins des différents voyageurs : visites de caves et châteaux, randonnées au cœur du vignoble, dégustations au domaine, stages de dégustation, foire aux vins, conférences, fêtes viticoles…

Le site doit permettre aux touristes d’accéder ensuite aux partenaires capables de répondre à leur demande.

 

Les marchés chinois et américains ciblés

Actuellement, 61 % des oenotouristes sont des Français et 39 % des visiteurs internationaux. Alors, les touristes étrangers sont en ligne de mire du gouvernement, et plus particulièrement les Asiatiques et les Américains.

Pourquoi ce choix ? Tout d’abord, nos vins français s’exportent merveilleusement bien aux États-Unis, en Chine et au Japon (malgré une perte de vitesse pour ce dernier).

Par ailleurs, ce sont les voyageurs qui enregistrent la plus forte croissance concernant la visite de caves et de vignobles : environ 10% par an.

Évidemment, l’objectif du site Visitfrenchwine.com est aussi de faire davantage venir la clientèle proche, comme les Allemands, les Belges, les Espagnols ou les Anglais.

 

Des partenaires de qualité pour le lancement du site

Le site profite du soutien de plusieurs partenaires privés de renom, tels que Relais et Châteaux, Möet Hennessy, Château du Clos de Vougeot ou encore Château Smith Haut Lafitte.

Si ces partenaires ont été choisis, ce n’est pas un hasard. Les études ont démontré que les oenotouristes viennent avant tout pour visiter des caves et des domaines, afin de déguster d’excellents crus, puis de les acheter.

D’autres activités sont très recherchées, comme la découverte des Routes des vins, les escapades à travers les vignobles ou encore les offres de vinothérapie.

Or, en France, nous possédons 57 destinations labellisées « Vignobles et Découvertes » qui rassemblent aussi bien des caves, que des restaurants, des hébergements haut de gamme, des circuits découverte, des visites du patrimoine et de nombreuses activités sur le thème du vin.

Ces destinations doivent absolument être valorisées pour faire rêver les touristes étrangers et les inciter à venir passer un séjour viticole en France, en couple, entre amis ou en famille.

 

Évidemment, chez Grand Français nous soutenons ce projet et souhaitons beaucoup de succès au site. C’est avec plaisir que nous accueillerons plus de touristes, français et étrangers, venus découvrir les vins bio du Bordelais !

22
Mar

Vin rouge et repas de Pâques : un accord gagnant

Le week-end de Pâques approche à grands pas ! Savez-vous ce que vous allez cuisiner ? Mettez le vin rouge à l’honneur et épatez vos proches en leur proposant des plats traditionnels accompagnés des vins bio Grand Français.

De l’entrée au dessert, place au repas de Pâques parfait !

 

Du foie gras poêlé en entrée pour bien commencer le repas

Le foie gras est une spécialité culinaire incontournable lors des repas de fêtes, surtout dans le Sud-Ouest !

Souvent servi froid en entrée, il se prête aussi à la cuisson, pour changer. Vous pouvez alors opter pour une recette facile et classique comme le foie gras poêlé. Les tranches sont cuites dans une poêle chauffée à sec sur les deux côtés pendant 8 à 10 minutes. Assaisonnez de sel et de poivre à votre guise et accompagnez de légumes, de confits d’oignon ou de risotto, selon vos envies.

Et contrairement aux idées reçues, le vin rouge s’accommode très bien, notamment s’il est conçu à base de Cabernet. Le travail passionné des viticulteurs et l’élevage en fût pendant de long mois lui confèrent un caractère exceptionnel qui se marie parfaitement avec la douceur du foie gras cuit.

 

Du gigot d’agneau en plat principal

L’agneau s’invite souvent à table pendant les fêtes de Pâques puisque c’est un important symbole religieux. Néanmoins, il est adopté même par les familles non pratiquantes, qui souhaitent offrir un mets de choix à leurs convives.

Surprenez vos invités en leur présentant un magnifique gigot d’agneau rôti au four. Il n’y a rien de plus simple et délicieux ! Bien assaisonné et servi avec des pommes de terre rôties, vous ravirez les papilles de toute la famille.

Quant au vin, encore une fois, rien de tel qu’un excellent Bordeaux Supérieur, équilibré, légèrement épicé et fruité. Privilégiez les bouteilles qui ont passé quelques années en cave (millésime 2009 ou 2010) pour en faire ressortir l’harmonie du bouquet, qui accompagnera à merveille l’agneau.

 

Du fromage et du vin rouge en digestif

Le fromage et le vin rouge, en voilà une belle histoire d’amour. Histoire de faire digérer le foie gras et le gigot d’agneau, proposez à vos convives un plateau composé d’un Saint-Nectaire, d’un Brie de Meaux affiné, d’un Camembert rustique et d’un Roquefort.

Leur pâte moelleuse et douce s’accorde à la perfection avec les arômes de fruits rouges et noirs, caractéristiques de nos vins bio Grand Français.

 

Une tarte fraise et chocolat pour terminer en beauté

Pour finir votre menu gourmand, accordez-vous un moment de plaisir avec une note sucrée en guise de bouquet final. Le mariage parfait entre le chocolat et la fraise est idéal pour la confection d’une délicieuse et rafraîchissante tarte. Servez chaque part avec un verre de vin rouge à la texture légère.

Ou, pour être original, pourquoi ne pas concocter un dessert à base de vin rouge ? Nous avions proposé 4 succulentes recettes dans un précédent article, c’est le moment d’y faire un tour !

 

Les repas de Pâques s’annoncent gourmands et conviviaux, comme chaque année ! L’idéal est de composer un menu traditionnel arrosé d’un vin rouge bio souple et légèrement épicé. Agrémentez le tout d’une touche décorative en dressant une belle table à base de lapins, d’œufs et de cloches. Vous êtes prêt pour un moment chaleureux avec vos proches !

15
Mar

2015 : une année record pour l’exportation de vin français

Nous pouvons crier « Cocorico » ! En 2015, les exportations de cuvées françaises ont atteint un nouveau record de chiffre d’affaires : 11,7 milliards d’euros. Le vin rouge est notamment celui qui s’exporte le plus, une nouvelle qui nous ravit particulièrement chez Grand Français, comme vous vous en doutez.

Mais quelles sont les raisons qui expliquent l’atteinte de ce seuil historique ? Et quels sont les vins qui ont particulièrement su tirer leur épingle du jeu ?

 

Le vin français, très apprécié hors d’Europe

Impossible de dissocier le vin de la France. Évidemment, si nous savons que les Français apprécient particulièrement ce fleuron de leur gastronomie, les étrangers n’y sont pas indifférents non plus. Et d’ailleurs, ils apprécient de plus en plus les vins produits dans notre pays, comme en témoignage ce record de presque 12 milliards. À savoir que ce chiffre représente une augmentation de 8,7% par rapport à l’année dernière !

Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette tendance à la hausse de l’exportation :

Parmi les pays les plus amateurs de nos vins rouges, rosés et blancs, nous retrouvons les États-Unis en tête de liste, suivi par le Royaume-Uni, l’Allemagne et la Chine. Il est intéressant de constater que les breuvages français ont la cote en dehors de l’Europe !

 

Les Bordeaux parmi les grands vainqueurs

Parmi les vins et spiritueux particulièrement appréciés à l’étranger, le Champagne, le Cognac, le Bordeaux et le Bourgogne gagnent haut la main. À eux quatre, ils représentent 67% des exportations !

Par ailleurs, il faut savoir que les performances des ventes de Champagne ont augmenté de 1.8% par rapport à 2014. Ce qui représente plus de 312 millions de bouteilles. Un chiffre qui donne le vertige…

Pareil pour le Cognac qui connaît une année record, notamment grâce à sa conquête du marché chinois.

Ces deux spiritueux sont responsables de 75% de l’augmentation enregistrée, notamment grâce à leurs opérations envers les marchés américain et chinois. En effet, les exportations vers ces deux pays représentent à eux seuls 84% de la hausse !

 

Toujours une image haut de gamme

Le Champagne, le Cognac, le Bordeaux et le Bourgogne possèdent une image haut de gamme en Chine et aux États-Unis. Ils sont donc vus comme des produits de luxe, symbole d’une certaine puissance sociale. Étant donné que les nouveaux riches ne cessent de croître en Chine et que les Américains aisés ont toujours montré leurs préférences pour les spiritueux français, il est normal que les exportations repartent à la hausse.

Cependant, il est vrai que cette image haut de gamme empêche les vins français de conquérir des marchés comme l’Italie, l’Espagne ou l’Australie. Ces pays étant eux-mêmes producteurs de vin, notamment de vin de table, à des prix plus attractifs, ils privilégient la consommation locale.

 

Pour percer auprès de ces consommateurs, les viticulteurs français devront alors réfléchir à produire également des vins de table. Peut-être que la récente possibilité de produire des vins sans indication géographique est la clé du lancement sur ces marchés…

09
Mar

Comment la génération Y perçoit le monde du vin ?

Génération Y et monde du vin = incompatibilité ? Pas du tout ! Les jeunes sont aussi attachés au terroir français et savent apprécier le vin. Alors, c’est certain, cette génération a sa manière bien à elle de le percevoir et de le consommer ! Cependant, le compte-rendu de la table ronde menée par Benjamin Albarède, fondateur du site Wine Republik, risque de vous surprendre…

 

Qui est la génération Y ?

Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, brossons un portrait de la « génération Y ».

La génération Y regroupe la population dont la tranche d’âge est comprise entre 18 et 35 ans (soit 20% de la population française).

Leur credo ? La quête de l’authenticité, de l’équilibre et de la diversité. Ils sont autant à l’aise pour communiquer via les nouvelles technologies qu’en face à face. L’esprit collaboratif représente l’une des caractéristiques de ceux que nous surnommons aussi les « Millenials ».

Et pourquoi les qualifions-nous de génération « Y » ? Le Y est utilisé en référence au terme anglais « why ». En effet, la génération Y veut savoir pourquoi. Elle est avide de connaissance, elle veut comprendre ce qu’elle fait et ce qu’elle consomme.

 

Le vin et les Millenials

Par conséquent, la génération Y a une approche de la consommation totalement différente de celle des générations précédentes. Elle exprime son mode de vie lorsqu’elle boit ou produit un vin.

L’héritage du passé ? Les Millenials le respectent, mais préfèrent aborder la production du vin dans le respect des principes mêmes qui régissent leurs vies quotidiennes. Ainsi, ils accordent une grande importance à leur santé et privilégient la consommation de vin bio.

Est-ce la jeunesse ou les goûts qui ont évolué ? En tout cas, la génération Y préfère la finesse et la simplicité aux 1000 saveurs.

Quant à la ligne de conduite adoptée par les vignerons de moins de 30 ans, elle reflète parfaitement cette recherche d’élégance et s’exprime également par le respect des traditions, tout en injectant un zeste de technologie.

 

Le « pouvoir » de la génération Y

Cette génération possède une immense influence au sein du milieu viticole. Depuis quelques années, l’industrie des vins et des spiritueux s’efforce de comprendre l’esprit « génération Y ». S’ils n’ont pas forcément les moyens de consommer des grandes cuvées à l’heure actuelle, peut-être auront-ils les moyens demain ? S’ils sont encore frileux à consommer certains types de vin, là encore, avec l’âge, tout peut changer.

Mais, il convient de les captiver dès maintenant.

Et pour cela, l’industrie du vin investit massivement les réseaux sociaux. Les jeunes consommateurs issus de la génération Y aiment partager sur Internet des informations liées aux vins qu’ils ont pu déguster : 45% d’entre eux ont une présence animée sur ces plateformes sociales.

Le modèle économique classique de promotion, de distribution et de recommandation est donc en train de voler en éclats à cause, ou grâce à, cette nouvelle génération dynamique et ultra-connectée !

 

Chez Grand Français, cela fait déjà plusieurs mois que nous prenons en compte les besoins de la génération Y. À travers ce blog, notamment, mais aussi avec notre compte Twitter et notre page Facebook. D’ailleurs, si vous n’êtes pas encore abonné, c’est le moment de le faire !